mercredi 20 avril 2016

Mission Microscope / Interview de Yves André, chef du projet


Mission Microscope

Rencontre avec Yves André 
chef du projet Microscope


Vendredi 15 avril 2016 s'est tenue au siège du CNES à Paris une conférence de presse sur la présentation de la Mission Microscope. Les principaux responsables et chefs de projet étaient présents.

Voir le sujet complet sur Mission Microscope (cliquez sur ce lien en jaune)

Yves André travaille au CNES et est le chef du projet Microscope.

Quel est exactement votre travail et pourquoi l’avez-vous choisi ? Pourquoi avoir choisi de travailler dans le domaine spatial ?
Je suis chef du projet Microscope.
Je manage une équipe au CNES en m’appuyant sur un groupe de responsables très efficaces pour mener à terme ce projet en interne CNES.
Gérer le projet, c’est trouver les solutions pour tenir le planning, organiser le travail en particulier pour surmonter les difficultés techniques, gérer les ressources humaines et le budget en respectant les ressources prévue dans le contrat interne CNES.

J’ai choisi le spatial car dès mon adolescence j’étais passionné de physique et surtout d’astrophysique. Après mon DEA en Astrophysique, j’ai choisi une thèse en astrophysique instrumentale cofinancé par le CNES et j’ai adoré ce travail. Alors quand j’ai eu la chance d’avoir un poste au CNES, j’ai sauté sur l’occasion.

Quel est votre rôle dans la Mission Microscope et depuis combien de temps travaillez-vous sur ce projet ? Pourquoi avoir choisi de travailler sur un tel projet ?
J’ai travaillé 5 ans en tant que responsable satellite et 2 ans en tant que chef de projet.
J’ai choisi ce projet quand le chef de projet précédent Michel Bach est parti à la retraite. A ce moment-là, j’étais chef du projet Pilot, projet d’Astrophysique submillimétrique à bord de nacelle ballon stratosphérique.
Et je l’ai choisi car c’est un beau projet compliqué, passionnant, un mouton à 5 pattes que je connaissais bien car j’avais été responsable satellite pendant 5 ans de septembre 2004 à octobre 2009. J’avais envie aussi de retravailler avec cette équipe et de mener à terme avec eux ce projet difficile.

Quel a été pour vous le plus gros challenge dans ce projet ?
C’est difficile d’en choisir un car ils ont été si nombreux.
Tout ce qu’il a fallu faire pour tenir le bilan de performance en termes d’études, d’analyses, de tests et de développement. L’instrument, le satellite et la propulsion sont de véritables challenges. Tenir le planning après 2012 quand il a fallu gagner 1 an et le tenir malgré les difficultés majeures rencontrées fut un gros challenge et amené les autres à y croire.

A titre personnel, aimeriez-vous aller dans l’espace et pourquoi ?
Non pas vraiment. J’adore observer les étoiles, nébuleuses et galaxies mais aller dans l’espace dans les conditions actuelles ne me tente pas. Je préfère les voir depuis la Terre.



Crédit : Stéphane Sebile / Spacemen1969
             Space Quotes - Souvenirs d'espace

Aucun commentaire:

Publier un commentaire