vendredi 7 décembre 2012

40ème anniversaire Apollo 17 - La Moon Rock du Palais de la Découverte à Paris


Lorsque la mission Apollo 17 revient de  Lune, le 19 décembre 1972, c’est la dernière mission du Programme Apollo, et aussi la dernière mission d’une mission habitée sur la Lune.
 
Aujourd’hui, 7 décembre 2012, nous fêtons les 40 ans de cette mission. Personne, à ce jour, n’a foulé de nouveau le sol lunaire.

Lors de leur troisième et dernière EVA, Gene Cernan et Harrison Schmitt firent une déclaration adressée au monde entier :

Eugene Cernan : Houston, avant que nous terminions ici notre EVA, nous savons qu’il y a beaucoup de jeunes américains, beaucoup de jeunes du monde entier, qui se sont déplacés à travers et vers notre pays pour voir le lancement d’Apollo 17. Nous avons rencontré certains de ces jeunes, et nous espérons qu’ils ont bien profité de leur séjour.

Deuxièmement, je pense probablement qu’une des choses les plus significatives auxquelles nous pouvons penser lorsque l’on pense à Apollo, est qu’il nous a ouvert pour nous – pour nous étant le monde entier – un défi d’avenir.
La porte est maintenant ouverte, avec la promesse faite aux jeunes, contrairement à certains mensonges, que l’on peut vivre et travailler ensemble.
Pour rappeler à tous les peuples de tous les pays du monde entier, que c’est pour cela que nous devons lutter ensemble dans l’avenir.
Jack a trouvé et pris une roche lunaire typique de ce nous trouvons ici dans la vallée de Taurus-Littrow.

C’est une roche composée de beaucoup de fragments, de tailles, et de formes différentes, probablement de toutes celles que l’on trouve sur la Lune et qui a peut-être des milliards d’années.
 Mais ces fragments de toutes tailles, et de toutes formes, ainsi que de couleurs, se sont formés ensemble pour former une seule et même roche, de manière paisible.
Quand nous rapporterons cette roche ou d’autres identiques à Houston, nous voudrions partager un morceau de cette roche avec tous les pays du monde entier.
Nous espérons que cela sera un symbole de nos sentiments, des sentiments du programme Apollo, et aussi, un symbole pour l’humanité : Que nous puissions vivre dans la paix et l’harmonie dans l’avenir.

Harrison Schmitt : Un échantillon de cette roche sera envoyé à une agence représentative ou à un musée de chacun des pays représentés par les jeunes présents à Houston aujourd’hui, et nous espérons qu’ils – la roche et les étudiants eux-mêmes – emporteront avec eux nos bons vœux, non seulement pour la nouvelle année qui vient, mais aussi pour eux-mêmes, leurs pays, et toute l’humanité dans l’avenir.

C’est ce que l’on a appelé les GOODWILL MOON ROCKS (les roches lunaires de bonne volonté).

Apollo 17 ramène en tout 110,4 kg de roches lunaires et c’est l’échantillon 70017 qui sera distribué à 135 pays étrangers ainsi qu’aux 50 états américains.

C’est le 21 mars 1973, que le Président Richard Nixon signe une lettre qui accompagnera chacun des échantillons à leurs pays destinataires. Cette lettre et cet échantillon seront également accompagnés d’un drapeau du pays ayant voyagé également sur la surface lunaire à bord du LEM d’Apollo 17.

Voici ce que dit la lettre  (que j’ai traduite en français) :
Le programme d’atterrissage lunaire Apollo conduit par les Etats-Unis s’est terminé avec succès. Des hommes de la planète Terre ont atteint cette première étape dans l’espace. Mais comme nous avançons vers les étoiles, nous savons que nous sommes aussi portés sur les épaules de beaucoup d’hommes de beaucoup de nations de notre planète. Dans le sens le plus profond, notre exploration de la Lune était un vrai effort international.

C’est pour cette raison, que de la part du peuple des Etats-Unis, je présente au pays ce drapeau, qui a été transporté sur la Lune, ainsi qu’un fragment de la Lune obtenue lors de la dernière mission lunaire du programme Apollo.

Si des personnes de tant de pays peuvent agir ensemble pour réaliser les rêves de l’humanité dans l’espace, ils pourront agir ensemble pour accomplir le rêve de paix ici sur la Terre. C’est dans cet esprit que les Etats-Unis ont été sur la Lune, et cet dans cet esprit que nous voulons montrer ce que nous avons fait et ce que nous avons appris avec toute l’humanité.

Ces fragments sont placés dans une petite sphère en acrylique transparente et fixés sur une plaque ainsi que le drapeau. C’est comme cela qu’ils ont été offerts aux différents pays.

Ces fragments n’appartiennent pas à la NASA, ou aux USA, mais au pays qui l’a reçu. La plupart des pays les ont exposés ou les exposent encore dans différents musées ou institutions (même si certains pourraient avoir disparu.

Le fragment offert à la France (n °383) a été donné à Georges Pompidou par l’ambassadeur des Etats-Unis en France, John Irwin II. Le président Georges Pompidou en a fait ensuite don au Palais de la Découverte à Paris. Aujourd’hui, vous le trouverez au premier étage dans la salle des planètes, ‘’sous la Lune’’.

(Crédit Photos : Stéphane Sebile / Space Quotes - Souvenirs d'espace)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire