mercredi 12 octobre 2016

A Beautiful Planet - Sortie Nationale le 12 octobre 2016 - Avant-Première à La Géode


Aujourd'hui, c'est la sortie nationale du magnifique film A Beautiful Planet à La Géode de la Cité des Sciences et de l'Industrie à Paris.



Replongez dans cet article consacré à ce film en cliquant sur le lien ci-dessous
http://spacemen1969.blogspot.fr/2016/09/a-beautiful-planet-sortie-en-france-la.html


Hier soir, mercredi 11 octobre, avait lieu l'avant-première en présence d'un public nombreux et de personnalités. C'est ce que je vous propose de découvrir ici, où le film en a enchanté plus d'un dont un petit garçon de 8 ans, et les astronautes Claudie Haigneré et Jean-François Clervoy.



Il y avait donc beaucoup de monde qui attendait impatiemment l'ouverture des portes pour pouvoir s'installer dans la salle où les 400 places de la salle de projection ont été occupées. Et parmi le public, un certain nombre d'enfants qui avaient déjà des étoiles dans les yeux en entrant dans le hall puisqu'ils étaient accueillis par un Astronaute.


Une fois tout le monde installé, il fallait encore quelques minutes de patience, ce qui a donné l'occasion pour une partie du public n'étant jamais venu à La Géode d'admirer l'écran géant en se demandant comment cela allait être.
Et oui, car La Géode ce n'est pas qu'une belle boule (pardon, une sphère géodésique) constituée de plus de 6 400 triangles en acier poli qui mesure l'équivalent de la hauteur de 12 étages avec un diamètre de 36 mètres, La Géode, c'est aussi et surtout une magnifique salle de cinéma avec un écran hémisphérique de 1 000 m2 (10 fois la taille d'un écran de cinéma normal). L'écran est courbe, ce qui permet à l'image de dépasser le champ de vision d'un oeil humain, et donc d'avoir un effet immersif immédiat. Et surtout (je me répète), c'est le mode de projection associé à cet écran et cette salle qui en fait toute la singularité et son exceptionnel succès : IMAX
(Je ne vais pas rentrer dans le détail de ce mode, voir l'article sur le film en lui-même.)

Le petit jeu de lumière au début a permis de visualiser vraiment l'infrastructure de La Géode et je peux vous dire, pour avoir eu un groupe d'enfants devant moi, et mon fils à côté, il y en a eu des ''ouahhh'', des ''oh'', des ''regarde'', etc...


Une petite présentation a été faite avant le début de A Beautiful Planet.
Tout d'abord, Bruno Maquart, Président d'Universcience (qui regroupe La Cité des Sciences et de l'Industrie ainsi que le Palais de la Découverte) nous a rappelé l'histoire de ces deux lieux de sciences puis cela a été le tour de Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie et du Développement durable.
Sur scène, il y avait également les astronautes Claudie Haigneré, première française dans l'espace (2 vols spatiaux) et Jean-François Clervoy (3 missions spatiales), ainsi que le directeur de La Géode Laurent Dondey.


(Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie et du développement durable)
<< Le combat pour le climat n'aurait pas été possible sans les scientifiques et en particulier les scientifiques de l'espace, les astronautes. 
Parce que c'est bien, que vu de l'espace, que l'on voit à la fois la beauté de notre planète, celle qui est si douloureusement menacée par la pollution, par la surexploitation, et par le dérèglement climatique, mais qu'on voit aussi la modestie de cette planète par rapport à tout l'espace. Et puis, c'est aussi grâce aux sciences de l'espace que l'on peut trouver les solutions à apporter pour ce combat pour le climat.

C'est la connaissance qui fait qu'aujourd'hui plus personne n'ose contester, à part quelques uns, les effets du dérèglement climatique. Maintenant, c'est l'immense espoir de trouver des solutions parce que la connaissance devient instantanée, que ce soit la désertification, que ce soit la raréfaction de l'eau, que ce soit la montée du niveau des océans, qui maintenant peuvent être observées depuis l'espace. 
Cette mise en commun instantanée de la connaissance, là où avant il fallait des années et des années pour vérifier un certain nombre de données scientifiques, nous oblige encore plus fortement à agir pour sauver le climat.

Merci de cette contribution exceptionnelle, car je pense que c'est aussi par l'émotion, par la beauté des choses, que l'on peut mobiliser, mobiliser notamment dans le domaine de la l'éducation à la protection de la nature, et donc, c'est à la fois une réalisation esthétique, une réalisation scientifique, une réalisation culturelle, une réalisation éducative.

Merci de cette contribution majeure pour sauver la planète. >>


Richard Gelfond, le Directeur d'IMAX nous a ensuite adressé quelques mots - notamment sur la fierté de continuer de faire des films en IMAX.

Puis la projection a commencé...

<< Je n'ai pas une grande notion de ce que peux être le bonheur, mais je sais que lorsque je suis arrivée dans la Station Spatiale Internationale, j'étais à ce moment-là Heureuse ! >>
(Samantha Cristoforetti, astronaute italienne de l'ESA)

Il n'y pas eu qu'elle qui était heureuse. Après la projection, il a fallu quelques minutes à chacun pour se remettre de cette immersion au sein de l'ISS et, hélas, de finir de se prendre pour un astronaute.

Laurent Dondey, le directeur de La Géode a organisé une petite session de questions-réponses avec Claudie Haigneré / Jean-François Clervoy et le public. C'est le célèbre journaliste, surtout pour les non-enfants présents dans la salle, Michel Chevalet qui a ouvert ''le bal'' en demandant si le film reflétait bien ce qu'ils avaient vécu et ressenti tous les deux lors de leur(s) séjour(s) dans l'espace et la réponse a été unanime : OUI.


Puis la parole a été donnée principalement aux enfants, et les réponses n'ont pas été qu'orales ;-) comme peut en témoigner, Timothy 8 ans.



Thomas Pesquet, le prochain français à partir dans l'espace - le 15 novembre prochain - a envoyé un petit message twitter aux spectateurs.


Le film a été extrêmement bien accueilli et beaucoup des enfants présents sont sortis de la salle la tête dans l'espace, comme en témoigne les quelques réactions recueillies à chaud autour du très bon petit cocktail offert dans le hall d'entrée.

Claudie Haigenré, astronaute
<< J'ai beaucoup apprécié ce moment passé avec ce film qui m'a plongé dans la nostalgie de ce voyage. Lorsque que je suis allée dans la Station Spatiale Internationale (en 2001 = ndlr), il n'y avait pas encore cette coupole (Cupola) et donc la possibilité de regarder comme ça à travers le hublot. On a des images merveilleuses ! On se rend compte à quel point cette planète est magnifique, d'une beauté magnifique.

Je trouve qu'il y a beaucoup de poésie retransmises par ces images et j'ai un commentaire qui met en évidence ce que tout astronaute ressent de cette vision : une planète magnifique, fragile, et dont nous devons assurer bien sûr la préservation.

Vous avez vu la beauté des couleurs, on est impressionné par ces orages qui se déploient sur des centaines de kilomètres, des visions de nuit absolument magnifiques. J'ai de merveilleux souvenirs de nuits passées dans l'espace. C'est vraiment un très bon film ! >>

Jean-François Clervoy, astronaute
<< Beaucoup d'émotion de revivre un peu ce que j'ai vécu. C'est vraiment ce qui se rapproche le plus de l'expérience. Et effectivement, de voir ce grand champ de vue qui change très vite, qui est très beau, la Terre qui abrite la vie, c'est très émouvant.
La Terre n'est pas fragile, vous voyez les ouragans, les éclairs, les volcans, c'est la vie qui est fragile. Quand on voit à l'horizon ce fin filet bleu d'oxygène, on voit que la vie ne tient à pas grand chose.

La chose à retenir de ce film, c'est que la Terre est un énorme vaisseau spatial qui conduit la vie à travers l'univers. Et il fait prendre soin de notre vaisseau comme les astronautes prennent soin du leur. La Terre est belle, et il faut de la vie pour voir que la Terre est magnifique - A Beautiful Planet ! >>

<< Je m'y suis crue vraiment - ça doit être géniale de flotter comme çà et de voir la Terre d'en-haut ! >> (Elsa, 11 ans)

<< C'est vraiment comme ça la Terre depuis l'espace ? Et bien, elle est belle ! C'est dommage de l'abîmer. >> (Corentin, 10 ans)

<< C'est très beau, mais par contre, ils sont un peu fouillis les astronautes dans leur station, il y a du désordre partout ! Je voudrai aussi devenir astronaute, et je suis content de m'être pris pour un astronaute quelques instants. >> (Hugo, 13 ans)

<< C'est beau la Terre. C'est vraiment moche de la salir et de tout détraquer comme ça. Il faut faire quelque chose ! >> (Valentine, 11 ans)

<< J'ai vraiment cru que j'étais dans la station, surtout au début, où à un moment on tourne et l'astronaute en face ne tourne pas. On croit vraiment qu'on flotte et qu'on tourne, c'est bizarre, mais c'est super cool ! Je veux revenir voir le film. Comme je veux être aussi astronaute, ça va m'entraîner ! >> (Timothy, 8 ans)

Bref, vous l'aurez compris, un film à ne pas manquer et à voir absolument (même plusieurs fois).

Bon voyage à bord de l'ISS.


Crédit : Stéphane et Timothy Sebile / Spacemen1969
             Space Quotes - Souvenirs d'espace
       
Merci à La Géode, à Laurence, aux enfants qui ont répondu (et leurs parents)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire