mercredi 17 mai 2017

Disparition du cosmonaute Viktor Gorbatko (1934 - 2017)


Viktor Gorbatko nous a quitté ce matin à l'âge de 82 ans.


Né le 3 décembre 1934 à Vientsy-Zarya en Russie, Viktor Gorbatko entre en 1952 à l'Ecole d'Aviation Militaire de Pavlograd (aujourd'hui en Ukraine et située près de Dniepropetrovsk qui s'appelle depuis l'année dernière Dnipro). L'année suivante, il est affecté à Bataïsk (près de Rostov-sur-le-Don) en Russie pour intégrer l'Ecole Supérieure des Pilotes de l'Aviation Militaire.
Brevet de lieutenant et de pilote de chasse en poche en 1956, Viktor Gorbatko incorpore le 86ème Régiment de chasse aérienne et se trouve stationné en Moldavie.

Sélectionné en février 1960 dans le 1er groupe de cosmonautes de l'ex-URSS (auquel appartenaient Gagarine, Leonov, Komarov, Bykovsky, Titov entre autres), Viktor Gorbatko avait effectué trois missions spatiales et a passé 30 jours 12 heures et 47 minutes dans l'espace :

- Soyouz 7 en 1969
- Soyouz 24 en 1977
- Soyouz 37 en 1980

Il a été doublure de plusieurs missions également :

- Voskhod 2
- Soyouz 5
- Soyouz 21
- Soyouz 23
- Soyouz 31

Viktor Gorbatko prend sa retraite en 1982.


Soyouz 7 (12 au 17 octobre 1969)

Soyouz 7 (indicatif radio Buran) est lancé le 12 octobre 1969 avec Anatoli Filipchenko (Commandant), Vladislav Volkov et Viktor Gorbatko. Les trois hommes effectuent là, leur premier vol.


L'objectif de la mission (même s'il a été nié par les autorités russes à l'époque) est de faire un vol groupé avec Soyouz 6 (parti la veille) et Soyouz 8 (parti le lendemain), puis de faire un arrimage et un transfert d'équipage entre Soyouz 7 et Soyouz 8, comme l'avaient fait en janvier de la même année Soyouz 4 et Soyouz 5. Le vaisseau Soyouz 6 devant filmer l'opération.
Apparemment, cela a été un échec et c'est certainement la raison qui a fait nier aux autorités russes que l'objectif était un arrimage et échange d'équipage.

(Timbres commémorant la(es) mission(s) émis par la Hongrie en 1969)
L'équipage revient sur Terre après 4 jours 22 heures et 40 minutes de vol.


Soyouz 24 (7 au 25 février 1977)

Soyouz 24 (indicatif radio Terek) décolle avec Viktor Gorbatko comme Commandant et Youri Glazkov comme Ingénieur de vol.
C'est la troisième et dernière mission vers la station spatiale (militaire) Saliout 5 où l'équipage s'arrime le lendemain.

Space Quotes - Souvenirs d'espace / Spacemen1969 / Stéphane Sebile
(Enveloppe 1er Jour timbre Soyouz 24 signée par Viktor Gorbatko et Youri Glazkov)

L'objectif principal est de remettre en ''service'' Saliout 5 qui a été quitté en urgence par Soyouz 21 en juillet 1976 à cause d'émanation de fumées toxiques (Soyouz 23 qui devait s'y arrimer de nouveau en octobre 1976 avait échoué à la manoeuvre et était rentrée après deux jours de vol seulement).


Après avoir testé et vérifié que l'air était bien respirable, Gorbatko et Glazkov s'installent dans Saliout 5 pour y poursuivre les expériences de Soyouz 21. Ils testent, entre autre, un système de changement d'air dans la station qui sera ensuite mis en place dans les vaisseaux Progress pour les ravitaillements futurs.

Les deux hommes rentrent sur terre après un vol de 17 jours 17 heures et 26 minutes.

Space Quotes - Souvenirs d'espace / Spacemen1969 / Stéphane Sebile
(Patch Saliout signé par Viktor Gorbatko)

Soyouz 37 (23 au 31 juillet 1980)

Soyouz 37 (indicatif radio Terek) s'envole vers la station spatiale Saliout 6 avec à son bord Viktor Gorbatko (Commandant) et Tuân Pham, qui devient le premier vietnamien (Vietnam du Nord à l'époque) dans l'espace.

Space Quotes - Souvenirs d'espace / Spacemen1969 / Stéphane Sebile
(Photo signée par Viktor Gorbatko et Tuân Pham / prêtée avec mon autorisation à Wikipédia)
L'arrimage a lieu le  juillet et les deux hommes retrouvent Leonid Popov et Valery Rioumine qui sont le 4ème résident de Saliout (ils sont partis en avril 1980 avec Soyouz 35).

Gorbatko et Pham rentrent sur Terre après yn vol de 7 jours 20 heures et 42 minutes.

Space Quotes - Souvenirs d'espace / Spacemen1969 / Stéphane Sebile
(Enveloppe 1er Jour timbre signée par Gorbatko, Pham Tuân et sa doublure Liem Bui)
Crédit : Collection Stéphane Sebile / Spacemen1969
             Space Quotes - Souvenirs d'espace

Rencontre avec l'astronaute Frank Borman

(en cours de publication)

Rencontre avec Frank Borman, astronaute américain et commandant de deux missions spatiales :

- Gemini 7
- Apollo 8



Crédits : Stéphane Sebile / Spacemen1969
              Space Quotes - Souvenirs d'espace

60ème anniversaire du Prix ICARE (AJPAE) - Remise 2017

(en cours de publication)

Depuis 1957, l'Association des Journalistes Professionnels de l'Aéronautique et de l'Espace (AJPAE) décerne un prestigieux prix : le Prix ICARE.


''Cette distinction récompense chaque année l'oeuvre et l'engagement d'une personnalité ou d'une équipe dans le domaine aéronautique ou spatial. Ce prix, à haute valeur symbolique, fait l'objet d'un vote solennel de tous les membres de l'AJPAE à l'occasion de leur assemblée générale annuelle.''

Depuis 1983, un Prix ICARE International est aussi décerné (même si depuis l'année dernière, l'AJPAE cherche à remplacer le mot International qui n'a plus vraiment de sens aujourd'hui). Ce sont les membres de l'AJPAE qui votent parmi plusieurs candidats.


Ce 17 mai 2017 est donc décerné ce prix dans les salons de l'Aéro-Club de France à Paris.
Les trois finalistes sont :

- Jean-Paul Dubreuil et Marc Rocher
  Fondateurs d'Air Caraïbes et de French Blue

- John Leahy
  Directeur général des ventes Airbus

- Thomas Pesquet
   Astronaute

Et le lauréat du Prix Icare 2017 est .... (roulements de tambours 😊) Thomas Pesquet.

Ayant une ''bonne excuse'' pour ne pas être présent - Thomas est encore à bord de la station spatiale internationale jusqu'au 2 juin prochain (annoncé ce jour) - ce sont les astronautes Léopold Eyharts, Claudie et Jean-Pierre Haigneré, qui ont reçu des mains de Tim Hefer, le président de l'AJPAE, le prestigieux Prix Icare en son nom, à charge pour Léopold Eyharts de lui remettre.

Léopold Eyharts a aussi présenté la mission Proxima de Thomas auprès du public présent.



C'est l'occasion aussi, pour ce 60ème anniversaire, de revenir sur les lauréats passés.

Depuis 1957, le Prix Icare a été annuellement attribué sauf en 1958, 1959 et 1974.

Prix Icare 1957 : Charles Goujon

Prix Icare 1960 : Pierre Sartre

Prix Icare 1961 : Jean Boulet

Prix Icare 1962 : René Bigand

Prix Icare 1963 : Jacqueline Auriol

Prix Icare 1964 : Georges Ricard

Prix Icare 1965 : Henri Deplante

Prix Icare 1966 : Bernard Dorléac

Prix Icare 1967 : Daniel Rastel

Prix Icare 1968 : Amiral Paul Hébrard

Prix Icare 1969 : Joseph Szylowski

Prix Icare 1970 : Ingénieur Général Louis Bonte


Crédits : Collection Stéphane Sebile / Spacemen1969
               Space Quotes - Souvenirs d'espace

Remerciements : AJPAE

dimanche 7 mai 2017

25ème anniversaire de la mission STS-49 / 1er vol de la navette spatiale Endeavour

(en cours de publication)

Ce 7 mai 1992, il y a donc 25 ans, la navette spatiale Endeavour s'élançait depuis Cape Canaveral pour effectuer sa première mission spatiale : STS-49.





Crédit : Collection Stéphane Sebile / Spacemen1969
             Space Quotes - Souvenirs d'espace

jeudi 4 mai 2017

''The Dark Side of the Sun'' - Documentaire / Discovery Science


Le lundi 8 mai prochain à 20h45, la chaîne Discovery Science diffuse le très beau documentaire :

THE DARK SIDE OF THE SUN
Comprendre la star de notre système solaire



Tout d'abord, Discovery Science est visible sur la Box de SFR (canal 208) et sur celle Très Haut Débit (canal 136).


Notre étoile, notre soleil, est une étoile de 5 milliards d'années environ, un âge moyen qui deviendra dans un peu plus de 5 milliards d'années une étoile géante qui engloutira notre planète.

Ce documentaire nous plonge, non pas dans cette fin du monde programmée, mais dans ce que le soleil peut nous faire aujourd'hui...

Nous savons tous que le Soleil à des éruptions solaires et qu'il éjecte énormément de masses d'énergie que nous appelons de la masse coronale. Ces éruptions et éjections ont déjà frappé la Terre causant d'importants dommages. Par exemple, il y a 150 ans, tout le système télégraphique mondial a été atteint par les éruptions solaires.


The Dark Side of The Sun nous explique ce qui pourrait nous arriver aujourd'hui et quelles catastrophes il pourrait en résulter si le Soleil se ''fâchait'' de nouveau. Ce documentaire nous décrit l'état de nos connaissances actuelles sur notre étoile, nous fait rencontrer scientifiques et ingénieurs (NASA, NOAA, AURA, etc...) qui travaillent afin de nous prémunir et de prévoir les caprices météorologiques du Soleil.
Notre société actuelle est ultra-dépendante en électricité et électronique, et une tempête solaire de très grande ampleur pourrait causer des dégâts considérables.

Parmi tout ce qui a été étudié pour limiter ''la casse'', deux appareils sont en cours de conception :

- Télescope Solaire Daniel K. Inouye (DKIST) de la National Science Foundation en construction à Hawaii (Site du DKIST)
- Sonde Solar Probe Plus de la NASA (Site du Solar Probe Plus) dont le lancement est prévu pour 2018

Bref, vous l'aurez compris, il vous faut voir ce magnifique documentaire pour faire plus ample connaissance avec notre étoile. Une avant-première a eu lieu au Palais de la Découverte le 20 avril dernier et je vous conseille fortement de le voir si vous le pouvez 😊


Et pour les retardataires, il sera possible de profiter des rediffusions les 13 mai à 15h45, 14 mai à 18h15 et le 25 mai à 14h55.

Crédit : Stéphane Sebile / Spacemen1969
             Space Quotes - Souvenirs d'espace
Remerciements à Discovery Science et à Zéro,Virgule

mardi 2 mai 2017

LATITUDE 48.9333 - Exposition au Musée de l'Air et de l'Espace au Bourget / jusqu'au 11 juin 2017


Depuis le 19 mars dernier, se tient une très chouette exposition au musée de l'Air et de l'Espace au Bourget :

LATITUDE 48.9333
Chantier photographique sur le territoire d'un rêve


C'est la première véritable exposition d'art contemporain au musée et elle entre dans le cadre du mois de la photo qui avait lieu en avril.

Les EpouxP - Pascale & Damien Peyret, artistes et photographes, ont, depuis 2014, échafaudé un chantier photographique et artistique ayant pour sujet le bassin aéroportuaire du Bourget. Cette exposition ''est une plongée dans le génie du lieu qui a porté le mythe ancestral de l'homme oiseau, le rêve de voler''.
Les coordonnées GPS (et Galileo maintenant) du Musée de l'Air et de l'Espace sont 48.9333 et donnent le titre de l'exposition.



Les artistes ont eu accès aux archives et proposent une interprétation libre de leur travail d'inventaire du patrimoine architectural, de leurs explorations dans les collections et les archives photos du musée.

Le spectateur, le visiteur, va ainsi se promener au travers de cette très belle exposition et son regard va passer d'un objet extrait des collections à la vision des artistes de ce même objet.
Cela va ainsi de photos, d'objets, de maquettes, etc...

Le fil conducteur de l'exposition est le roule-note, ancêtre des boites noires, de Costes et Bellonte lors de leur traversée de l'Atlantique dans le sens Paris - New York les 1er et 2 septembre 1930.
Sur le sol, un roule-note géant de 25 mètres de long renvoie le visiteur aux 12 grandes étapes de l'exposition en délivrant des clés de compréhension.



Etape 1 - Le roule-note de Dieudonné Costes et Maurice Bellonte est un rouleau sur lequel les deux pilotes ont annoté tous les événements, relevés moteur, relevés géographiques, contacts radio, etc... durant les 37 heures et 14 minutes de leur vol Paris - New York, la première traversée de l'Atlantique dans ce sens, les 1er et 2 septembre 1930 à bord d'un Bréguet XIX baptisé ''Point d'Interrogation''.

Ce roule-note, ancêtre de la boite noire, mesure 4,80 mètres pour 12 cm de large.




Etape 2 - Dévoilement sonore des archives de Louis Blériot et de la première traversée de la Manche le 25 juillet 1909 avec un ensemble de cartons d'archives du fonds historique du musée et encore jamais étudiées ainsi qu'une représentation ''en éventail'' de la traversée Calais à Douvres par des vues satellites.



Etape 3 - Projection vidéo des flux routiers qui traversent le bassin du Bourget et projeté au travers d'un authentique parachute de 1942.



Etape 4 - Présentation d'une maquette du satellite D2A Tournesol qui a été lancé en 1971 couplée à une vidéo de Zeer, qui est le double de l'artiste Mehdi Cibille.



Etape 5 - Un dispositif mémoire composé de 16 boites d'archivage en métal qui sont destinées à conserver des plaques photos en verre au format 13 x 18. Des reproductions des plaques photos sont exposées et éclairées spécialement afin de rappeler au visiteur le travail immense qu'est la conservation et le scannage des quelques 65 000 plaques argentiques des collections du musée.


Etape 6 - Mise en oeuvre d'un appareil photographique Gaumont qui était embarqué sur les avions de renseignements français lors de la première guerre mondiale avec sur le sol un tirage photo géant d'un champ de bataille bombardé.



Etape 7 - Une vingtaine de photos, en noir & blanc, issues des archives du musée sont exposées dans des pochettes de cristal.



Etape 8 - Relique de l'avion d'Antoine de Saint-Exupéry avec une présentation dans une caisse à claire-voie, où le visiteur pourra voir un morceau du fuselage où se logeait un des trains d'atterrissage du P-38.
Cette caisse est rehaussée de deux grands Cyanotypes confectionnés avec un mélange de citrate d'ammonium ferrique vert et du ferricyanure de potassium bleu afin d'évoquer les fonds marins où ont reposé les restes de l'avion entre 1944 et 2003 où il a été remonté à la surface au large de Marseille.

Cette étape est vraiment exceptionnelle car il est très rare que des reliques du P-38 de Saint-Exupéry soient ainsi exposées au yeux du public.



Etape 9 - Rencontre avec une maquette de soufflerie d'un biplan Farman qui était utilisée en mars 1913 dans la soufflerie Eiffel. Elle fait écho à une série d'origami à base de photos sur aluminium pliée en forme d'avions.



Etape 10 - Vidéo Roll-on, roll-of qui a été réalisée en 2015 dans une ancienne usine de fabrication de hangars d'avions au Blanc-Mesnil et transformée en usine de recyclage.


Etape 11 - Portraits cachés d'adolescents dans des scènes de rues sautant pour donner une impression aérienne.



Etape 12 - Mise en Gif de photos anciennes où l'on peut voir les cheveux de Gustave Eiffel ébouriffés par sa soufflerie, etc...


C'est vraiment une chouette expo et prenez votre temps pour la visiter, pour vous imprégner de l'oeuvre, des oeuvres, et des documents proposés et présentés. Il faut ''vivre'' cette expo et c'est la raison pour laquelle je ne mets pas énormément de photos, juste de quoi vous donnez encore plus envie de la voir 😊😊😊

Bonne visite !

(Les EpouxP - Damien et Pascale Peyret)
Crédit : Stéphane Sebile / Spacemen1969
             Space Quotes - Souvenirs d'espace