lundi 11 mai 2015

Philae se pose sur les Champs-Elysées - Exposition du 10 au 25 mai 2015


Depuis hier, 10 mai, le CNES a mis en place une exposition face au Grand Palais - place Georges Clémenceau :

Philae se pose sur les Champs-Elysées

Devenu ''star'' depuis son atterrissage sur la comète 67P/Churyumov-Garasimenko - alias ''Tchouri'', le CNES a voulu amener le spatial et Philae au plus près du grand public. Les passants, passionnés, curieux, pourront ainsi voir Philae, sa comète et mieux comprendre la mission Rosetta.

L'inauguration a eu lieu ce matin (ici, un extrait du discours de Jean-Yves Le Gall, directeur du CNES)
video

Space Quotes - Souvenirs d'espace s'est largement fait écho de cette magnifique mission avec plusieurs articles et interviews (cliquez sur les liens en jaune) :

Pour cette exposition sur les Champs-Elysées, le CNES a mis en place deux maquettes / répliques de l'atterrisseur Philae (à l'échelle 1) et de la comète Tchouri (à l'échelle 1/600ème).

Pour Philae, il s'agit de la réplique Philea actuellement exposée au Musée de l'Air et de l'Espace au Bourget dans le Hall Espace (voir lien ci-dessous) :

La construction d'une réplique de Philae a été proposée par le Service Education-Jeunesse du CNES à des étudiants de BTS et de Bac Pro. Initié en 2013, c'est un projet collaboratif inter-académique entre le CNES et les académies de Paris, Créteil, Versailles et Limoges. La réplique reçoit le nom de Philea, en clin d'oeil à son modèle original Philae.

Philea n'est pas simplement une réplique avec les instruments de l'atterrisseur, mais elle simule les opérations de descente et le travail de Philae dans les premières heures de l'atterrissage.

Philea possède tous les instruments qui étaient à bord et pèse un peu plus lourd que l'original (une centaine de kilos contre 80).

Pour réaliser Philea, il n'a fallu pas moins de 60 étudiants dans 15 disciplines différentes, l'engagement de 12 lycées de 4 académies, et une année scolaire (2013-2014) pour la conception, construction et livraison, le tout coordonné par le lycée Diderot à Paris :

- 20 septembre 2013 : Démarrage du projet
- 5 décembre 2013 : Revue de conception détaillée
- Janvier à avril 2014 : Fabrication des éléments
- 6 novembre 2014 : Présentation officielle au Lycée Diderot à Paris
- 12 novembre 2014 : Mise en place au Musée de l'Air et de l'Espace au Bourget pendant l'atterrissage du vrai Philae (voir sujet plus haut)
- Janvier à avril 2015 : Finitions et améliorations fonctionnelles
- 8 avril 2015 : Remise du Trophée ''Hypathie d'Alexandrie'' de la Journée de l'Innovation
puis ...
Exposition sur les Champs-Elysées jusqu'au 25 mai.

Quelques élèves et professeurs qui ont réalisé Philea étaient présents aujourd'hui à l'inauguration.
(Philippe Gaudon du CNES - à gauche - avec des élèves et professeurs)
Ensuite, Philea retournera au Bourget pour le Salon où il sera visible dans le Hall Espace (avec une animation spéciale dans le Pavillon du CNES = voir www.salondubourget.2015.blogspot.fr) .

La présentation se fait sous un dôme en verre avec des textes explicatifs - le dôme fait immanquablement penser à celui du Grand Palais qui se trouve à quelques mètres de là.

Une réplique de la comète Tchouri est aussi présentée mais elle au 1/1600ème - près de 3 mètres de long quand même. Elle a été réalisée dans un matériau qui résiste à l'extérieur et la finesse de son relief a été réalisée par une sorte de ''ponçeuse'' numérique, qui lui donne vraiment du réalisme. La couleur est comme il se doit très foncée, ce qui correspond à l'albédo réel.

Le pôle nord a été mis volontairement vers le sol (tête en bas) afin que le public puisse voir les deux drapeaux signalant le point d'atterrissage initial et le rebond.

L'inauguration a été faite ce matin, 11 mai, par le Directeur du CNES Jean-Yves Le Gall, qui était accompagné de Marie-Christine Lemardeley, maire-adjointe de la ville de Paris en charge de l'enseignement supérieur, des étudiants et de la recherche.
(Remise d'une photo de Paris prise par un des satellites du CNES)
Philippe Gaudon, chef du programme Rosetta au CNES et Francis Rocard, responsable de l'exploration solaire au CNES étaient présents et sont intervenus en public pour expliquer la mission et la suite de la mission, notamment le réveil tant espéré de Philae - réveil (ou du moins réception de données permettant de savoir que Philae est toujours vivant) qui pourrait intervenir dès demain 12 mai. L'optimisme est de rigueur et la période de réchauffement (il faut -40° pour que Philae fonctionne normalement) vient de commencer et ce, jusqu'au mois d'août avec le passage de la comète au plus près du soleil.
(Philippe Gaudon)
(Francis Rocard)

Je vous invite donc à vous déplacer nombreux voir Philae/Philea et sa comète sur les Champs-Elysées. C'est vraiment très sympa - de plus, en fonction du moment de votre passage, il y aura du monde pour vous expliquer plus en détail la mission. Une sympathique initiative qui attire déjà beaucoup de curieux.

Plein d'autres photos ici :

(Philippe Gaudon du CNES)
(Jean-Pierre Bibring, astrophysicien et Francis Rocard du CNES - les responsable sfrançais de Philae)

Crédit : Sources CNES
Crédit Photos : Stéphane Sebile / Spacemen1969
                         Space Quotes - Souvenirs d'espace