mardi 17 avril 2012

Welcome Discovery - Good bye Enterprise

Un petit journal de bord de deux évènements importants qui concernent la navette spatiale.

Le 17 avril 2012 : Discovery sur son Boeing 747 partira du Kennedy Space Center et se rendra à Washington DC où elle se posera à Dulles Airport, pour regagner le Udvar-Hazy Air and Space Center (annexe du NASM) qui se trouve à Chantilly, en Virginie, au pied de Dulles Airport.

Elle prendra la place d'Enterprise qui, elle, doit s'envoler le 23 avril 2012 pour New York et le JFK Airport, d'où dans quelques semaines elle sera transféré sur l'USS Intreprid à New York.

Et entre les deux, il y aura quelques évènements commémoratifs avec la présence de nombreux astronautes et personnalités de la NASA et du spatial.

Voici donc relatés les évènements au jour le jour, entre mon arrivée le 15 avril et mon départ le 24. je ne mets ici, que ce qui concernent ces évènements.

Je ne fais pas de photos au zoom (je n'utilise qu'un 35-50mm) afin de coller au plus près de la vision que j'ai eu là-bas de ces évènements et que vous puissiez les voir avec mes yeux.

(en cours de rédaction)

Dimanche 15 avril 2012

Départ de Paris pour Munich / puis après départ pour les Etats-Unis avec Lufthansa.
(en cours de rédaction)

Tout plein de photos de ce voyage ICI

Lundi 16 avril 2012

Ce lundi matin, la première chose que je fais, est de me rendre à l’Udvar-Hazy Air and Space Center à Chantilly, en Virginie. Le musée se trouve à proximité de l’aéroport international Dulles de Washington DC.

Je veux voir les derniers préparatifs avant le début des ‘’festivités’’. En effet, le musée organise 5 jours complets de festivités autour de Discovery et de son arrivée. Du 17 au 22 avril. D’ailleurs, les automobilistes et les visiteurs sont prévenus, car il est annoncé des bouchons à proximité du musée et de ces accès ces jours là.

C’est un véritable programme de festivités qui va faire venir des milliers de visiteurs chaque jour, et notamment lors du du fly-by et du Nose to Nose.

Voici le programme tel qu’il est défini :

-          Mardi 17 avril : Arrivée de Discovery au Musée. Fly-by au-dessus de Washington DC, du musée avant d’atterrir à l’aéroport Dulles.
-          Jeudi 19 avril : Cérémonie de remise de Discovery au Musée et Nose to Nose entre Enterprise et Discovery
-          Vendredi 20 avril : Journée NASA Welcome Discovery Spécial Etudiants
-          Samedi 21 et Dimanche 22 avril : Journée NASA Welcome Discovery Spécial Familles

De nombreux astronautes et personnalités spatiales sont attendus ces jours là.

Il y a aussi quelques évènements particuliers associés, réservés à certaines personnes, que je vous ferai partager ces jours-là.

Visite de Hall Espace pour voir si Enterprise est prête.


Elle est prête !

Grande effervescence dans le musée car les préparatifs pour demain mardi et l'arrivée de Discovery continuent.

Certaines équipes de TV sont déjà arrivées et commencent le tournage de leur(s) reportage(s) pour les jours à venir.

J'ai d'ailleurs été interviewé par la chaine locale de Washington DC et de la région (NBC 4). Je ne sais pas si je passerai, ni quand (cela vous évitera de rire en entendant mon anglais ;-)).

Enterprise est toujours aussi impressionnante (à chaque fois que je la vois, elle me fait de l'effet), mais, là, elle est non seulement impressionnante, belle, mais elle est immense.

En effet, le tailcone a été installé. Le tailcone est une sorte de cône que l'on met à l'arrière de la navette et qui couvrent ses moteurs lorsque celle-ci est transportée sur le dos de son Boeing 747 Piggy Back.

Ce cône est vraiment immense. Et donc Enterprise a grandi depuis ma dernière visite !
(Il n'y a qu'un côté d'où l'on puisse essayer de la photographier en entier)





Les roues ont été retirées des cales et donc Enterprise est prête au roulage.

Il y a la combinaison de vol et le casque utilisés par l'astronaute Fred Haise lors des essais ALT avec Enterprise. Resteront-ils à l'Udvar-Hazy ou bien iront-ils rejoindre Enterprise à New York plus tard ?


L'arrière du musée où se trouvent les portes d'entrée du hangar ont été dégagées afin de permettre la sortie d'Enterprise et l'arrivée de Discovery.


Pour voir par où va passer Discovery demain lors de son Fly-by et voir d'autres préparatifs, je monte à la Tour d'observation du Musée.


De la tour, on voit la piste sur laquelle se posera le Boeing 747 et Discovery


On voit aussi la grue du système MDD qui descendra Discovery de son porteur et montera Enterprise pour son vol pour New York


Dans l'atelier de restauration attenant au hangar d'encore Enterprise, se trouve des SSME et d'autres parties arrières de la navette.


Le simulateur de Discovery est en préparation et il devrait être prêt demain, normalement.


Tout plein de photos de ce voyage ICI

Mardi 17 avril 2012

C'est le grand jour !!!

Nous nous levons aux aurores car nous devons nous présenter de très bonne heure.
Sans rentrer dans les détails, nous avons l'opportunité de suivre l'arrivée de Discovery en VIP du musée.

Nous décidons d'y aller à pied. Le temps est beau, l'entrée ''privée'' par où nous devons arriver ne semble pas trop loin (environ 4-5 kilomètres).

Il est 06h30, et il est temps de se mettre en route.

Tout d'abord, nous voulons nous assurer du décollage de Discovery du Kennedy Space Center au même moment ! (Heureusement que Mike avait son téléphone, car j'ai perdu le mien dans le taxi le soir de mon arrivée).


Nous arrivons donc après avoir traversé quelques avenues très très longues, à l'arrière du musée. Pour ceux qui connaissent, nous sommes complètement à l'opposé de l'entrée principale.


Nous nous dirigeons vers l'entrée assignée aux VIP, et nous entrons vers 07h30 dans la partie du musée où se trouve le Concorde.


Après avoir reçu une petite étiquette à notre nom à coller sur le tee-shirt, nous avons la chance de pouvoir visiter le musée sans public. Il est en effet presque 08h00, et le musée ouvre ses portes au public pas avant 09h00 (au lieu de 10h00 habituellement). Nous avons donc, encore une fois, Enterprise pour nous seuls (je l'avais déjà pour moi tout seul la veille ;-)).


Ensuite, nous montons à la tour d'observation du musée, plus exactement au niveau de la terrasse, où nous attend un copieux petit déjeuner. Pour ma part, en plus de la viande, j'ai pris de la véritable quiche lorraine (si, si !) en forme de navette spatiale.


Les médias sont déjà installés sur la terrasse.


Il est 09h30, et le public est déjà très très nombreux. Il faut dire, que le programme spatial et la NASA sont de véritables institutions aux USA, et que la couverture médiatique de ce FLY-BY a été énorme. Le parking est plein (et pourtant, il est payant). Tout le monde attend l'arrivée de Discovery, qui est prévue pour 10h00 sur Washington DC.

Et bien sûr, les médias ne sont pas que sur la terrasse.


Sur la terrasse, les invités (parmi lesquels se trouvent les astronautes Tom Jones et Bill Readdy ainsi que le Directeur du NASM Jack Dailey) commencent à sortir. Discovery est annoncée pour dans quelques minutes !


Des murmures, puis des bruits, des cris, des houras, montent de la foule et de la terrasse. Au loin, on aperçoit un point blanc, qui grossit, grossit, grossit... C'est Discovery sur son Boeing 747 SCA qui arrive. Elle va faire son premier passage à basse altitude. Elle va survoler quasiment le musée et la terrasse où nous nous trouvons.


Discovery va nous survoler accompagnée d'un T-38. Le ciel qui était nuageux jusque là s'est dégagé au bon moment laissant apparaitre le soleil.

Après ce premier passage absolument magnifique sous les cris, hourras de toutes les personnes présentes, nous partageons nos émotions avec nos voisins. Un grand moment !

Discovery continue sa route et va aller survoler la région avant un deuxième passage de prévu.

En attendant, nous allons assister au discours du Général Jack Dailey, le Directeur du NASM, qui nous souhaite la bienvenue, parle de Discovery et d'Enterprise et présente les deux astronautes parmi nous.
(L'astronaute Bill Readdy salue la foule)

Avant le deuxième passage, nous voyons un des deux T-38 se poser à Dulles Airport. Tout le monde pense qu'il a reconnu la piste et les conditions météos pour l'atterrissage de couple Discovery-Boeing 747 SCA. Nous apprendrons plus tard, que le T-38 s'est posé suite à un problème de carburant (il aurait consommé plus que prévu).


Il est à peu près 10h55, et Discovery revient pour son deuxième passage (une heure après le premier). De nouveaux de nombreuses clameurs se font entendre. Cette fois-ci, Discovery suit l'axe dela piste sur laquelle elle va se poser.


Discovery reviendra un quart d'heure plus tard pour se poser majestueusement sur le dos de son Boeing porteur. Malheureusement, de là où nous étions, même si nous avions une vue ultra priviligiée dans un cadre magnifique, nous n'avons pu voir le posé des roues car des arbres étaient juste à cet endroit là ! Mais on ne peut pas tout avoir ;-)


Et voilà, ça y est... Discovery a effectué son dernier voyage ! Il ne lui reste plus qu'à descendre de son Boeing 747 SCA pour rejoindre le musée dans une ultime cérémonie. Ce sera pour jeudi !

Nous discutons avec nos nouveaux amis de la terrasse et passons un moment très agréable avec l'astronaute Bill Readdy. Il a regardé avec beaucoup d'intérêt les photos que Mike lui a présentées, et nous a demandé de lui envoyer par mail certaines d'entre elles. Nous avons discuté aussi du programme spatial, mais j'y reviendrai.


Nous nous sommes rendus ensuite au 7ème étage de la tour d'observation du musée afin de voir Discovery au loin à l'aéroport.

(On aperçoit, en arrière-plan, Discovery qui va se préparer à descendre et rejoindre le musée jeudi)
Voilà pour aujourd'hui. Nous attendons avec impatience la cérémonie de jeudi !

En attendant, nous nous rendons à Washington DC, et faisons une visite du NASM, qui rend hommage aussi à Discovery, cela s'entend !


Le dernier vol de Discovery et son survol de Washington a fait bien sûr la Une des journaux ici.


Tout plein de photos de ce voyage ICI

Mercredi 18 avril 2012

Départ pour la journée à New York avec visite de l'USS Intrepid et pour voir aussi l'état des préparatifs pour l'arrivée d'Enterprise.

Le trajet se fait par la route avec un départ très tôt. New York est à peu près à 5h00 de route et si on veut un peu en profiter, il faut partir de bonne heure. Le retour se fera dans la soirée en avion en moins de 45 min !
(Même si nous avons été tentés d'aller plutôt voir les casinos !)
(L'arrivée à New York par la route est toujours magique / et rouler dans New York est aussi super !)
Le Porte-Avions USS Intrepid s'apprête à accueillir la navette spatiale Enterprise, et n'hésite pas à le montrer et à le faire savoir.

Le Concorde de ce fait, se retrouve pour le moment tout seul en bas, au fond du quai !


Tandis qu'Enterprise devrait aller sur le pont d'envol, au fond aussi. Sa place est déjà marquée en blanc.

L'USS Intrepid ne se limite pas à la navette Enterprise et aux fabuleux avions qui sont sur son pont, dont un Blackbird. L'USS Intrepid, c'est aussi de l'histoire spatiale. Par deux fois, ce navire a été le navire de récupération de deux équipages habités américains. En mai 1962, il récupère Scott Carpenter et sa capsule Aurora 7 et en mars 1965, c'est au tour de Gus Grissom et de John Young avec Gemini 3 d'être aussi récupérés.

Dans le pont inférieur, une partie de l'exposition est consacrée au spatial.

Tout d'abord, nous avons une réplique grandeur nature de la capsule Aurora 7 de Scott Carpenter, ainsi que différents souvenirs de ce vol ou de Carpenter.

(Gants de la combinaison doublure de Scott Carpenter lors de la mission Aurora 7)
Il y a aussi une réplique de la capsule Gemini 3.


Et il y a aussi la véritable capsule de la mission Soyouz TMA-6 avec laquelle voyagea l'américain Gregory Olsen en 2005.


Bien sûr, il ne faut pas rater les avions sur le pont d'envol.

Après la visite, direction le centre-ville pour quelques emplettes et photos avant de revenir sur Washington par avion.
(Coucher de soleil sur l'aéroport JFK)
Tout plein de photos de ce voyage ICI

Jeudi 19 avril 2012

C'est un grand jour aujourd'hui !

Discovery sera remise officiellement par la NASA au Udvar-Hazy Air and Space Center de Chantilly (Virginie).

Une grande cérémonie publique a été organisée avec la venue de plusieurs personnalités et bien sûr, un nose to nose entre Enterprise et Discovery.

Connaissant la tendance au retard des taxis demandés à l'hôtel, nous avons décidés d'en demander un la veille avec une fourchette horaire très matinale. Nous l'avons demandé pour 6h00. Il arrivera à 06h30 !

Bien avant l'entrée du musée, nous nous retrouvons bloqués dans les bouchons. Les portes pour le parking doivent ouvrir à 08h00 (mais en fait, elles ouvriront à 07h30 à cause de l'affluence). Nous abandonnons notre taxi et nous allons à pied à l'entrée.

Le temps est encore incertain. Bien qu'il ai fait très beau et très chaud depuis 2 jours, ce matin, et bien il fait frisquet et le temps est vraiment gris. De plus, un énorme brouillard est là, bien costaud.


Nous nous rendons donc à pied vers l'entrée, et là... patatra(s) !!! On nous refuse l'entrée, ainsi qu'à d'autres personnes, sous prétexte que nous sommes à pied. Et oui, incroyable !
Apparement, les services de sécurité et d'organisation n'ont rien prévu pour les gens à pied. Et comme l'entrée est la même pour tout le monde, public - VIP - Médias..., et bien, on commence à nous refouler. Il faut donc en catastrophe demander aux personnes qui entrent en voiture, s'ils veulent bien nous laisser monter pour regagner le parking qui se trouve à ... 50 mètres !!! Et bien, croyez le ou non, on a eu du mal à trouver un véhicule ! Il a fallu demander plusieurs fois avant qu'on nous accepte.


Nous sommes donc enfin arrivés devant les portes du musée. La foule commence à grossir en attendant l'ouverture des portes.


Les portes s'ouvrent enfin ! La première chose que nous allons voir est le hangar espace où était Enterprise que doit remplacer Discovery. Les portes sont ouvertes. Il n'y a aucune navette à l'intérieur.

Ensuite, nous nous rendons derrière le hall espace où doit se tenir la cérémonie. Bien qu'ayant une accréditation presse me permettant d'être dans l'espace réservé près de la tribune où doivent se tenir les officiels, et où donc je pourrai mieux les approcher, ainsi que les navettes, je décide de rester avec mon camarade afin qu'il ne soit pas tout seul, et surtout, de pouvoir continuer mon reportage dans l'axe que je lui ai donné depuis le début. A savoir, une vision qu'avait un passionné sur cette semaine de cérémonies et d'évènements. Je trouvais cela plus sympa et plus proche de la réalité, que de vivre cet évènement totalement côté médias.
Mais pour ce début de matinée, j'en ai quand même profité pour entrer avec Michael, car le public, lui, n'avait pas encore l'autorisation de se rendre à cet endroit là.

Enterprise est là. Attendant la cérémonie.


Me rendant quand même un peu plus près et franchissant le cordon pour les médias (juste afin de voir où se trouvait Discovery), je rencontre avec plaisir Camilla SDO. Un personnage truculent, qui fait le bonheur des jeunes en partageant son expérience (c'est un programme de la NASA), et qui est mondialement connu ;-) (allez voir sa page Facebook). Et en plus, Camilla SDO a déjà effectué des vols stratosphériques, ce qui fait d'elle, une personne à part !


Discovery est là, cachée derrière le cordon presse, se préparant à sa cérémonie, car c'est bien une cérémonie d'arrivée ''Welcome Discovery'' et non à la cérémonie de départ d'Enterprise.


Le début de la cérémonie est prévue pour 11h00. Nous en profitons pour faire un autre grand tour, puis nous allons nous installer afin d'avoir un bon point de vue, niveau public.

Nous choisissons une place stratégique, qui nous permet de voir Enterprise, d'être au plus près autorisé pour le public de la tribune d'honneur, et d'avoir une excellente vue sur ce qui sera le nose to nose.

Il est un peu plus de 09h00 quand les premiers invités font leur apparition. Le premier à être arrivé est l'ancien astronaute Charles Bolden, l'actuel directeur de la NASA.


Le public a été autorisé à se diriger vers le lieu de la cérémonie vers 10h00, et la foule a commencé à grandir. Nous avons bien fait de nous choisir une place une heure avant et de ne plus y bouger (malgré le froid du début de matinée qui se transforma vers 11h00 en canicule = + de 25° et l'envie des petits coins, mais c'est une autre histoire ;-).


En attendant, certains se font photographier au plus près de Discovery, comme ici, le groupe de l'équipe de déminage du coin (la Bomb Squad).


L'astronaute Chris Ferguson arrive. Il est le dernier commandant de bord d'une navette (STS-135) et obtient le titre honorifique de Discovery Pilot. John Grunsfeld arrive aussi.


Vers 10h30, nous voyons arrivés un groupe de blousons et/ou de blousons bleus. Les astronautes de la cérémonie (ainsi que d'autres) arrivent. Ils passent sous Enterprise et se dirigent vers Discovery. Nous voyons entre autre passer Karol Bobko, Joe Engle, Don Williams, Fred Gregory, Eileen Collins, Joe Allen, Rick Sturckow, Alan Poindexter, Scott Horowitz, Chris Ferguson, Curt Brown, Charlie Precourt, Frank Culbertson, Michael Coats, Ken Cameron, Robert Cabana. Ils ont été tous pilotes ou commandants de Discovery. Joe Engle est même le seul qui ai été commandant d'Enterprise (vols ALT) et de Discovery (STS-51i). D'autres astronautes sont aussi présents soit dans la foule ou dans la tribune, en civil pour la plupart (K. Reightler, P. Sellers, W. Gregory, P. Nespoli; T. Jones; W. Readdy; K. Thornton; J. Kavandi; S. Robinson, etc...).


Et il y aura bien sûr, un invité de marque, qui a volé aussi sur Discovery. Il s'agit bien entendu de John Glenn. Véritable héros aux Etats-Unis, sa présence à cette cérémonie ''excite'' la nombreuse foule.

Ils accompagneront tout à l'heure Discovery vers le nose to nose.

Les invités commencent à arriver. Il est 10h45 et la cérémonie va bientôt commencer.

Nous pouvons voir ici, Bob Zimmerman, un des pilotes du Boeing 747 SCA qui transporta Discovery et qui amenera Enterprise, prendre des photos de la tribune et des alentours.


Et voici, peu avant 11h00, qu'arrive une petite voiture. A son bord, se trouve John Glenn et son épouse Annie et le directeur de la NASA Charles Bolden.


La voiturette passe sous Enterprise et s'arrête près de la tribune. John Glenn aide sa femme à descendre et se dirige vers la tribune sous les acclamations de la foule. Malgré ses 91 ans, John Glenn à l'air en bonne forme et salue le public.


Quelques minutes plus tard, nous entendons un bruit sec. Le silence se fait puis un tonnerre d'applaudissements se fait entendre ! La musique militaire du Corps des Marines arrive !!!


L'United States Marines Drum and Bugles Corps apparait sous Enterprise d'un pas cadencé, militaire.


Les Marines musiciens pénètrent à côté de la tribune et se trouvent juste en face de nous. Ils se mettent en rang, et commence à jouer des morceaux militaires, devant une foule manifestement ravie.


Après quelques morceaux, la musique s'interrompt. Le speaker de la cérémonie annonce
Welcome Discovery.

La musique reprend... et là, nous voyons Discovery avancer, s'approcher doucement de la tribune. Même si nous les voyons pas parfaitement à cause de la foule (mais merci l'écran vidéo à proximité), nous apercevons les astronautes qui l'accompagne pour son dernier voyage.


La musique monte en cadence, en puissance... Discovery avance, avance...


Puis nous entendons soudain deux bangs... le fameux double bang annonçant le retour d'une navette. La musique s'est interrompue juste avant le double bang, et Discovery s'est arrêtée !

Elle est face à Enterprise... Le nose to nose est effectué !!! Welcome Discovery


La foule crie, hurle, toute à sa joie et aussi, pour beaucoup à la tristesse. C'est la fin du programme navette. Il n'y aura plus avant longtemps, un engin pareil qui fera rêver les foules, et inspirer beaucoup de personnes. Beaucoup discutent pendant le petit laps de temps où les astronautes vont rejoindre la tribune. Beaucoup ont de la tristesse et de la nostalgie, mais une joie énorme d'être là ce jour-là, et de vivre, malgré tout un moment exceptionnel; historique, diront certains ! Nous sommes aussi ''victimes'' de cette émotion, et partageons ce moment là, avec les autres personnes autour de nous.

Les astronautes montent sur la scène, et sont présentés un à un sous les bravos du public. Eileen Collins est certainement la plus applaudie.


Puis un nouveau morceau de musique juste avant la montée sur scène de celui qui sera le plus acclamé, applaudi, adoré... Les américains ont des héros, c'est dans leur culture. Et ils ont la chance d'en avoir encore de vivants. Et parmi les plus célèbres, et peut-être certainement le plus célèbre, se trouve John Glenn. Je ne reviendrai sur sa biographie et carrière, et vie extraordinaire qu'il a mené (voir mon interview que j'ai faite de lui sur Space Quotes - Souvenirs d'espace / et l'article sur les 50 ans de son vol sur Space Relics).


Une veritable standing ovation (pas trop difficile pour nous qui sommes debout ;-)) salue l'arrivée sur scène de John Glenn.


Les Marines continent de jouer de la musique militaire (des morceaux très célèbres pour les américains mais dont je ne pourrai dire les noms).


Puis apparaissent d'autres Marines, portant le drapeau américain et le drapeau du Corps des Marines. Ne pas oublier que John Glenn est aussi, et surtout un ancien Marines.


Ils présentent les drapeaux à la scène, où se trouvent les astronautes Commandants et Pilotes de Discovery, John Glenn, Jack Dailey le Directeur du NASM, le Curator de l'Udvar-Hazy Air and Space Center, le directeur de la NASA Charles Bolden et la cantatrice (dès que j'ai retrouvé le nom, je le mets ;-)).

La cantatrice entame alors l'hymne national américain. Tout le monde se fige et se met en position (je ne sais pas comment on dit). Cela fait drôle de voir toute une foule ''communiant'' sous son hymne (quand je vois les polémiques que cela causerai en France !). La scène aussi salue l'hymne et le drapeau.
(votre serviteur Spacemen1969 à la casquette lors de l'hymne américain = Photo USA Today)
Puis après sera joué l'Hymne du Corps des Marines, et là John Glenn et les autres astronautes qui ont été Marines (ainsi que des gens de la foule) se mettront aussi en position de salut de cet hymne.


Les drapeaux repartent ensuite.


Puis vient le temps des discours. Le directeur du NASM, le Général Jack Dailey exprime sa fierté d'être parmi les astronautes présents, la fierté du programme spatial américain et la fierté de recevoir Discovery (pour faire court !).

Charles Bolden fera de même puis viendra le tour de John Glenn.


Comme je le disais précédemment, John Glenn à l'air en bonne forme malgré ses 91 ans. C'est d'une voix puissante qu'il s'adresse à tous.


La foule lui redonnera encore de nombreux vivats.

(parmi la foule, de nombreuses personnalités du spatial comme ici Jay Estes, le directeur-adjoint du Programme Orion)
Ensuite, c'est la remise officielle de Discovery par la NASA au NASM. Une document de cession de Discovery sera signé en public par le Directeur du NASM, celui de l'Udvar-Hazy, Charles Bolden et par John Glenn comme témoin.


La cérémonie s'achève vers 12h15. La foule applaudit. Les astronautes font un dernier salut à Discovery et beaucoup prendront des photos de ''leur'' Discovery.


Après la cérémonie, il est prévu que les deux navettes resteront visibles dans cette position pour que le public puisse s'approcher et faire autant de photos qu'il le désire. Et ce jusqu'au milieu de l'après-midi. Si le temps du matin était frais, celui de l'après-midi a été très chaud.


Nous nous extirpons de notre place et allons nous placer discrètement un peu plus loin afin de saluer, de parler avec les astronautes qui vont rentrer dans le musée, et aussi essayer de leur faire signer quelque(s) document(s). Mais le but surtout était de les saluer. Pour mes interviews, j'ai eu beaucoup d'entres eux au téléphone ou/et par mail, et l'occasion était vraiment trop belle et unique pour leur dire, redire merci, de vive voix. Et cela a été au-delà de nos espérances !!!

Je ne ferai pas une liste exhaustive, mais nous avons quasiment pu tous les approcher, saluer, discuter, et aussi faire signer. Michael, qui m'accompagnait, ne pensait même pas obtenir un autographe. Il les a presque tous obtenus !
(Alan Poindexter, Janet Kavandi et Rick Sturckow)
(Rick Sturckow)
(Kenneth Cameron et Scott Horowitz)
Parmi tous ceux rencontrés, je vais m'étendre quelques instants sur ceux que j'avais interviewé.

Charles Bolden, normalement lors de ce genre de manifestation, ne s'arrête jamais pour signer, ou même discuter, sinon il n'en finirait pas. Mais là, pour nous, cela a été différent. Michael l'appelle gentiment pour le saluer. A son habitude, Charles Bolden continue sa route. Je l'appelle, il se retourne et me reconnait. Faut dire qu'on a passé un peu de temps ensemble au Bourget 2011 pour l'interviewer. Il vient nous saluer. Michael était aux anges. Il lui dit qu'il est venu de France tout exprès. Nous échangeons quelques mots et il accepte de signer une photo pour Michael et moi, il me signe mon manuel d'instruction des astronautes navette. Nous sommes les seuls pour lesquels il s'est arrêté, et on n'en est pas peu fiers ! Les autres passionnés n'en revenaient pas ainsi que les officiels du musée.

J'ai pu remercier de vive voix Eileen Collins, Piers Sellers, etc... que j'ai déjà interviewés et j'ai reçu la promesse d'autres interviews.

(Eileen Collins signant mon manuel Shuttle / On voit le reflet de celui-ci dans ses lunettes)
(Michael Coats, Leland Melvin et Paolo Nespoli / de dos, Curtis Brown)
(avec Kathy Thornton)
Nous avons fait moisson de signatures. Mon manuel commence à ''avoir de la gueule''. Michael a fait signer une des photos qu'il a prise lui-même lors de STS-133. La faire signer par le dernier commandant de Discovery Steven Lindsey est un beau cadeau pour lui (même s'il regrette d'avoir loupé Chris Ferguson).

(Mon Shuttle manual tel qui était à la fin de mon séjour / signé par Joe Allen, Frank Culberston, Paul Williams,
Steven Lindsey, Piers Sellers, Charles Bolden, Scott Horowitz, Ken Cockrell, Michael Coats, Fred Gregory,
Ken Reightler, Kathy Thornton, Leland Melvill, Bill Readdy, Curtis Brown, Tom Jones, Eileen Collins et Michel Tognini)
Et nous saluons bien sûr John Glenn !


J'ai eu une savoureuse discussion avec Fred Gregory qui lui, avait décidé de discuter avec le public, tranquille. Encore une future interview pour dans quelques temps (le temps de les retranscrire toutes).


La NASA et l'Udvar-Hazy Center avaient décidé de consacrer cette semaine à des festivités tournant autour de Discovery bien sûr, mais aussi des métiers de l'espace.


Donc l'après-midi, en plus, avant et après avoir fait des photos, nous avons profité des stands de la NASA.

Il y avait la capsule Orion qui a servi aux tests (que nous irons visiter le lendemain), un rover Curiosity mais tout en ballon gonflable et une rencontre avec un clone de Robonaut 2, qui lui, faisait dodo...

J'ai pu essayer une future combinaison lunaire / martienne ;-) et aussi toucher, jouer, découvrir une tuile entière de navette spatiale (j'en ai à la maison mais pas de morceau entier ni aussi gros ;-)).


Durant cet après-midi, nous rencontrons encore pas mal d'astronautes. Nous en profitons pour discuter un peu avec eux et faire quelques photos ensemble.

(Discussion avec Joe Engle)
(avec Scott Horowitz et Paolo Nespoli)
(avec un des pilotes du Boeing 747 SCA, Bob Zimmerman)
J'ai été impressionné par le courage et la présence de Don Williams, qui manifestement très malade et affaibli, a tenu à participer à ces festivités, rencontrer le public et même faire une conférence dans le musée !

Une énorme plaque Discovery, qui sera exposée près d'elle, est disponible pour que le public puisse la signer. Autant dire, qu'elle a été remplie très vite et que tout le monde n'a pas pu signer (nous l'avons signée).

Puis vers 16h00, nous regagnons le hangar où doit être exposée Discovery.

Nous voyons Enterprise reculer pour laisser la place à Discovery.


Discovery rentre alors dans sa nouvelle demeure. Mais ''garer'' une navette spatiale n'est pas chose aisée, et il faut s'y reprendre à deux fois pour la mettre en place, même si elle n'est pas exactement au milieu et qu'elle est donc légèrement excentrée.


Il y a eu un petit ''hic'' tout à la fin. La dérive de Discovery semblait trop haute et ne passait pas la porte du hangar. Il y avait donc un petit problème. Il y eut de nombreuses minutes de flottement, les responsables cherchant la cause de ce problème. Si la dérive ne passait pas la porte (pour quelques centimètres), et bien, la journée se finirait mal ! Certains pensaient au gonflage des pneus qui aurait pu réhausser la navette de ces queles deux ou trois centimètres. Certains pensaient à un équilibrage mal fait et qui faisait toujours surélever la dérive.


Mais la solution fut rapidement trouvée. Il s'agissait en fait non de la navette, mais de quelque chose en haut de la porte (la petite ouverture laissant passer la dérive) qui ne s'était pas rétractée. En quelques instants, le problème n'existait plus et Discovery entra !


Nous avons quitté le musée à la fermeture, juste à temps pour attraper la dernière navette (;-)) qui nous ramenerait à l'aéroport afin de rentrer à l'hôtel (nous sommes obligés de passer par Dulles pour reprendre un taxi pour l'hôtel). Il y avait tellement de monde, que les transports publics de Virginie n'avaient pas pensé à augmenter le nombre de navettes et beaucoup de personnes ont donc dû se débrouiller pour retourner à l'aéroport.

Ce fut une journée riche en émotion, inoubliable et historique ! Fatigués que nous étions, mais tellement heureux d'avoir été là !

Tout plein de photos de ce voyage ICI

Vendredi 20 avril 2012

(en cours de rédaction / reste les photos à mettre)

Ce matin, nous nous rendons, encore, au Udvar-Hazy Air and Space Center de Chantilly pour participer à un évènement très intéressant.


Il s'agit de la Preview de la navette Discovery. Comme son nom l'indique, une preview est une visite avant l'heure officielle. Nous avons donc le droit de voir et de visiter le musée et bien sûr le hall où se trouve Discovery avant le public. Cette preview est réservé aux amis du NASM, c'est à dire aux ''membres bienfaiteurs'' du NASM (ayant payé une cotisation annuelle qui leur donne le droit à certains avantages, à certains évènements privés et à un abonnement au magazine Air and Space).


Donc, nous avons le droit à cette visite ''privée'' mais, cerise sur le gâteau, il y a des guides un peu particuliers pour cette visite.

Il y a dans le musée plusieurs astronautes (Ken Reightler, Bill Readdy, Scott Horowitz, Frank Culberston et Joe Allen), plusieurs officiels du NASM, dont le directeur Jack Dailey, pour nous servir de guides.
Nous avons donc Discovery pour nous seuls. Un moment rare et priviligié, ce qui nous a permis de la voir tranquillement sous toutes ses coutures.

Au pied de Discovery, j'ai pu discuter avec Ken Reightler (Une des prochaines interviews de Space Quotes - Souvenirs d'espace).

(L'astronaute Ken Reightler)

Nous avons rencontré les astronautes Scott Horowitz, Bill Readdy, Frank Culberston et surtout pour moi, Joe Allen. Cela fait des années que je correspond avec lui. Il a été un de mes invités sur ce site. Je me souviens de sa première lettre reçue en réponse d'une des miennes en 1978 ! Je l'ai remercié pour tout ce qu'il a fait pour moi depuis toutes ces années. Il se souvenait très bien de moi ;-). D'ailleurs, j'ai remercié de vive voix tous les astronautes rencontrés cette semaine, et cela restera une émotion très spéciale.
Joe Allen m'a parlé de son grand ami Patrick Baudry (ils ont écrit un livre ensemble en 2007) et de sa frustration de n'avoir pu effectuer la première EVA depuis une navette suite à un problème de scaphandre (STS-5) mais qu'il s'était bien rattrapé par la suite avec celles de STS-51A).

(avec l'astronaute Joe Allen)
(l'astronaute Scott Horowitz)
(avec l'astronaute Frank Culbertson)
(avec l'astronaute Bill Readdy)
(avec le directeur du NASM, Jack Dailey)
Après cette visite spéciale, c'était l'heure de l'ouverture au public. Comme je le disais pour la journée d'hier, aujourd'hui, c'était aussi une journée NASA Spécial Etudiants et élèves (et ce week-end, ce sont des journées spécial familles) avec plein de présentations et de stands réservés aux étudiants et élèves pour les inciter aux carrières spatiales, aéronautiques et aux filières scientifiques.

C'était très ludique et très bien fait. Mais comme le grand public était aussi présent, la NASA et le musée ont pensé à tout : pour preuve, cet espace pour les enfants entièrement axé sur la navette spatiale.

Nous avons donc pu voir de plus près certains projets ou certains travaux de la NASA.

Les futures combinaisons lunaires / martiennes développées par la NASA.


Les programmes associés au Commercial Crew Programm, SLS, etc...


 Et bien sûr Orion, avec la présence du Prototype n°1 (celui qui a servi aux derniers tests).


Il y a aussi un stand du Centre Goddard de la NASA avec du matériel ayant voyagé à bord des navettes, comme le RRM (Robotic Refueling Mission) embarqué à bord de la dernière mission d'une navette, STS-135, où le système utilisé par les astronautes pour la dernière mission de maintenance du télescope spatial Hubble (STS-125). Avec des responsables et ingénieurs de ces projets comme guides.



Nous faisons encore un petit tour.


Nous montons de nouveau en haut de la tour d'observation et nous constatons qu'Enterprise a déjà été installée sur son Boeing 747 SCA.


En début d'après-midi, nous décidons de nous rendre à Washington DC, pour aller se promener ou/et faire du shopping.

(Enterprise vue d'un des parkings de l'aéroport Dulles)
Nous décidons d'abord d'aller manger au NASM. Il y a une navette (décidément) qui amène directement de Dulles à Washington DC à proximité du NASM. Une fois arrivés sur place, nous nous dirigeons à pied vers le NASM. On passe devant le siège de la FAA et devant ce qui doit être le plus petit McDo au monde (et aussi plus cher que les autres).


Au NASM aussi, il y a un McDo, et nous y déjeunons. Sur le plateau, il y a cette publicité pour aller visiter Discovery à l'Udvar-Hazy de Chantilly.


Pendant que mon ''acolyte'' Michael fait du shopping, je m'attarde au NASM et plus précisement sur ce qu'il y a de nouveau ou d'insolites concernant le spatial depuis ma dernière visite (plus de photos du NASM sur ma page Flickr).

Un espace qui existait déjà, mais qui a été amélioré, est consacré à la navette spatiale et à Discovery.
Il y a aussi l'endroit où sera exposé dans quelques temps, le Buzz l'Eclair qui a voyagé dans l'ISS et la navette pendant plusieurs mois. Il a été donné au NASM il y a quelques jours.


(l'emplacement où prendra place Buzz l'Eclair)
Une combinaison EVA Shuttle a été ajoutée à la salle d'exposition Espace. Elle est patchée de la mission STS-128.

La vitrine consacrée à Voskhod 2 et à la première sortie dans l'espace a été nettoyée.


On ne peut pas rater la combinaison de David Scott lors de la mission Apollo 15 (celle d'Irwin est à l'Udvar-Hazy).

Il y aussi la capsule Soyouz TM-10 qui a ramené sur Terre le premier japonais dans l'espace, Toyohiro Akiyama (mission Soyouz TM-11). Peu de personnes pensent à la regarder de plus près. Elle est conservée ''dans son jus d'origine'' et on peut encore y voir les autographes apposés par l'équipage lors de ce retour.


On ne peut pas partir sans voir le LEM. Difficile de le manquer, il est avant l'entrée du McDo ;-)


Et on ne peut surtout pas partir sans toucher un vrai morceau de Lune.


Bien sûr, le NASM comporte des centaines d'autres merveilles, tant spatiales qu'aéronautiques, comme la capsule Apollo 11, les capsules Mercury Friendship 7 et Gemini 4 (d'ailleurs, c'est assez drôle de voir en 24h, John Glenn et ses 2 vaisseaux spatiaux de ses 2 vols), Skylab 4, Apollo-Soyouz, Skylab, D-558-2 et F-104, le X-15 et SpaceShipOne, etc... J'en ai fait un article l'année dernière et il y a plein de photos sur ce site et celui d'hébergement de mes images...

Je passe la fin de l'après-midi à flâner autour du Capitole, du Monument (qui a été fragilisé par la secousse sismique de l'année dernière), le Lincoln Memorial, Maison Blanche, etc... Washington est en travaux et cela fait tout drôle de voir ces énormes grues et machines de terrassement en plein centre ville.
Et avant de repartir à l'hôtel, à Chantilly, nous croisons très rapidement l'hélicoptère présidentiel au-dessus de nos têtes...


Tout plein de photos de ce voyage ICI

Samedi 21 avril

(en cours de rédaction / reste les photos à mettre)

Michael s'envole pour Paris. Je me retrouve donc seul pour les 4 prochains jours. Mais pas d'inquiétude, le programme sera chargé ;-).

Enterprise est toujours sur le tarmac de l'aéroport Dulles (ici, une autre vue de l'intérieur). Après avoir déjeuné avec Michael à l'aéroport, je retourne à Chantilly. J'ai pour info que les techniciens d'USA (United Space Alliance = ceux qui s'occupent de la navette) vont commencer les préparatifs au retrait du cône arrière de Discovery, qui doit servir pour le convoyage d'Endeavour. Il y aura aussi la mise en place des moteurs factices, la fin de la mise en présentation de Discovery (la présentation officielle doit se faire le 5 mai), etc... Bien sûr, cela se fera sur plusieurs jours. En plus de mes conférences, j'essaierai d'en profiter un maximum.

Ce samedi et ce dimanche, ce sont les deux journées NASA Spéciales Familles. Il y a donc beaucoup de monde et d'enfants. Plein d'ateliers ludiques, adaptés à l'âge des enfants, sont installés (légos, dessins, coloriages, expériences, conception de patch, etc...).

Dans le hall de Discovery, le drapeau américain a été installé dans le fond.


Les techniciens d'USA ont commencé leurs travaux de préparation.

La trappe (hatch) d'entrée a été de nouveau ouverte. Des techniciens sont donc montés à l'intérieur de Discovery. Il ont associé un système de ventilation également. Les raisons pour lesquelles l'écoutille a été ouverte, est, que le NASM a demandé à ce que les sièges à l'intérieur soient positionnés d'une certaine façon (pour le sauvegarde et pour le public).
Cela m'a fait tout drôle de voir cette écoutille ouverte.

La préparation au retrait du cône a continué. On devissait vis par vis le haut du cône.

Les verins de levage de Discovery ont été installés. Il faut en effet soulever Discovery pour la rendre la plus horizontale possible afin de retirer le cône.

J'ai eu la chance de pouvoir franchir le cordon de sécurité et de me joindre à une connaissance de chez USA. Faut pas trop le dire, mais bon... j'étais tout content. J'ai touché Discovery et même embrassée celle-ci (j'attends la photo avec impatience !).

Elle est vraiment impressionnante, surtout de dessous.

J'avais eu la chance le matin (Michael a fait un dernier saut avant de retourner à l'aéroport) de pouvoir voir, toucher, soupeser (très très lourd), le système sur lequel reposait Discovery (et toutes les autres navettes) qui se trouve en haut des barres porteuses du Boeing 747 SCA lors de son transport.

Cette pièce de métal avec un trou au centre dans lequel un boulon géant vient se fixer sur la navette, avec 5 autres attaches boulonnées, le tout fixé sur un plateau amovible, qui évite les vibrations et permet à la navette de garder une horizontalité parfaite pendant le vol, cette pièce est très impressionnante. Je ne l'avais jamais vue auparavant et c'est avec surprise que l'on se rend compte que cette petite pièce (par rapport à la navette) est une pièce essentielle au transport de celle-ci.

Je profite par la suite des stands et j'approfondis mes connaissances sur les tuiles de navette et sur la composition des pneus d'une navette.

(Le pneu d'une navette spatiale vu de l'intérieur)

Tout plein de photos de ce voyage ICI

Dimanche 22 avril

(en cours de rédaction / reste les photos à mettre)

Ce dimanche, je sais qu'il n'y aura pas de préparatifs sur Discovery ou très peu. Mais par contre, il y a deux astronautes de présent.

Le premier est Tom Jones, qui vola 4 fois à bord de la navette. Il est en dédicace pour ses deux livres qu'il a écrit. Je l'avais interviewé il y a deux ans via une visioconférence et il avait été très sympa (voir son interview sur ce site). Je décidais donc de le remercier encore, mais de vive voix cette fois. Il a été très surpris de me voir et très content aussi que j'ai (nous) assisté à toutes les célébrations de Discovery. J'en ai profité pour faire signer mon Shuttle manual et un autre livre et quelques documents. N'ayant pas grand monde à son stand, nous avons donc pu discuter un certain temps.


Ensuite, il y avait l'astronaute Paul Richards qui donnait une conférence (une lecture en anglais) face au Blackbird. Il y avait un nombreux public, surtout d'enfants. Il a fait une superbe présentation, en faisant participer les enfants, avec une vidéo de son vol très sympa.
Mais ce qui était le plus sympa, c'est que Paul Richards est venu accompagné de sa fille, de sa tante, de sa grand-mère, et de quelques autres membres de sa famille. On les reconnaissait car ils avaient tous le même tee-shirt de la mission STS-102 à laquelle il participa.


J'ai pu après tranquillement faire signer mon Shuttle manual (encore) et quelques docs. Il m'a accordé quelques minutes pour une interview sur Space Quotes - Souvenirs d'espace que je publierai dans quelques temps (j'en ai pas mal en attente de retranscription !).


Je continuais ma visite en me focalisant sur le côté aéronautique du musée et en faisant une nouvelle fois le tour des stands.


Au stand Orion, j'ai rencontré et discuté avec Jay Estes, le directeur-adjoint de ce programme (bientôt aussi en interview sur Space Quotes - Souvenirs d'espace).

J'ai pu tester les gants utilisés par les astronautes lors de leurs EVA et voir dans le détail comment ils étaient conçus.

Et il y a un avion à ne pas manquer au Udvar-Hazy, c'est le Lockheed SR-71 Blackbird ! A ne pas manquer, bien sûr, parce que c'est un Blackbird ! mais aussi parce que c'est un Blackbird particulier. Outre le fait qu'il a effectué son dernier vol le 6 mars 1990 (j'ai cherché les renseignements) pour venir au Smithsonian, entre Los Angeles et Washington DC en 1 heure et 4 minutes, cet avion a été aussi piloté par l'ancien astronaute (pilote et commandant de navette) James Halsell, le seul pilote de Blackbird à avoir été astronaute.
C'est marqué, discrétement au niveau du train avant (le musée de l'Air du Bourget possède un avion avec le nom du premier suisse dans l'espace Claude Nicollier, quasiment effacé, hélas).


La semaine, où le temps avait été de beau, très beau et et très chaud, se terminait sous la pluie. Une pluie discontinue s'abattit sur la région jusqu'au lendemain soir (il y eu même de la neige dans des comtés du Maryland !).


L'aéroport de Dulles n'échappa pas aux intempéries et on dû mettre des protections à Enterprise qui attendait toujours sur le tarmac. Son vol de départ, initialement prévu le lundi 23 avait été annulé. elle s'envolera finalement le vendredi 26 pour New York.


Tout plein de photos de ce voyage ICI


Lundi 23 mars

(en cours de rédaction / reste les photos à mettre)

Je me rends au musée à l'ouverture afin de voir les travaux et préparatifs autour de Discovery. Les préparatifs pour le retrait du cône avancent bon train.

Mais c'est surtout le levage de Discovery qui restera un grand moment.

Avec un verin hydraulique sur chaque côté du fuselage et deux verins sous les ailes près du train arrière, les choses sérieuses peuvent commencer.

Après rappel des instructions et vérifications, revérifications des vérins, le levage peut commencer.

On commence par relever le nez avec d'infinies précautions. A chaque vérin se trouve un ingénieur, qui manuellement, fait tourner une molette. Ils travaillent ensemble, afin d'être en parfaite coordination et éviter de mettre la navette de travers. De plus, il faut s'assurer que tout soit bien fixé et ne se décroche pas au levage, ce qui serait une catastrophe pour Discovery.

Le nez se lève tout doucement. La roulette du train avant se lève péniblement au début. Centimètre par centimètre.

Puis le nez se soulève de plus en plus haut, pour au final, se trouver très haut. La roue du train avant se trouve à plus d'un mètre cinquante du sol.

Ensuite, on lève légèrement les trains arrières, pour soulager les roues et le train. Les roues, elles, se retrouveront décoller de quelques centimètres seulement.

Discovery est à l'horizontale. Les travaux du retrait du cône peuvent continuer. A cette heure, personne ne sait exactement quand sera enlever le cône (il sera enlever finalement le mardi après-midi).

J'ai encore la chance d'être avec mon contact de chez USA. Pas question, bien sûr, là, de pouvoir passer totalement en dessous de Discovery pour des raisons de sécurité. Mais d'être sous son nez, avec la roulette avant qui se trouve plus haut que sa taille, la voir encore d'aussi près, cela a été réellement très très très impressionnant !!!

Les moteurs SSME factices ont été sortis. ils seront mis en place après le retrait du cône.


Les préparatifs s'arrêtent en début d'après-midi. Je décide de faire encore un tour de ce formidable musée et retourne à mon hôtel afin de faire un peu de shopping dans le coin. Je rentre le lendemain, et il faut quand même que je ramène quelques souvenirs ;-)

Tout plein de photos de ce voyage ICI

Mardi 24 avril

Je pars en fin d'après-midi pour Toronto et le Canada. Je décide donc d'enregistrer mes bagages et de laisser mon gros sac aux bons soins de la compagnie. Moi qui était parti avec un sac à dos, je me suis retrouvé à acheter un gros sac et une valisette pour pouvoir tout ramener... Beaucoup de souvenirs (aïe, aïe les boutiques des deux musées NASM) pour moi, la famille, les amis et bien sûr les enfants. Et en plus, pas mal de livres (cela pèse son poids !).

(le confortable hôtel où je logeais à Chantilly)
Je me rends à Chantilly pour une dernière bise à Discovery.


Elle est toujours soulevée du sol. Les préparatifs de retrait du cône sont terminés. Mon contact de chez USA me confirme que le retrait sera pour dans l'après-midi, mais impossible de savoir l'heure. Un peu embêtant pour moi qui doit partir impérativement avec la navette, pour l'aéroport, de 15h30 au plus tard.
(Derniers préparatifs avant le retrait du cône)
J'ai encore la chance d'être au plus près. Je la touche encore et lui refais la bise, ce qui fait bien marrer les techniciens USA...

J'attends, mange au musée, attends, refais un grand tour, attends encore, retourne acheter des souvenirs à la boutique, attends toujours... ça y est, le retrait commence, mais hélas pour moi, il sera interrompu et reprendra plus tard. Trop tard pour que je puisse voir la fin... Je dois donc quitter Discovery, lui dire au revoir. Mais ce n'est que pour un court moment. je dois revenir, sûr et certain, à la fin mai.

Je lui envoie une dernière bise. Je prends finalement la navette pour l'aéroport.

Je fais aussi une bise à Enterprise qui attends sagement son départ pour New York. Après les formalités et contrôle de sécurité, je me rends à l'aérogare d'où je dois partir pour le Canada. Dans la navette qui nous amène de la zone de sécurité aux terminaux, je sors mon appareil photo et commence à mitrailler dehors. Comme c'est un boitier et donc qu'il fait ce bruit caractéristique, les autres passagers se retournent étonnés. ils regardent ce que je photographie comme cela, et là, surprise, on entent soudain : Space Shuttle, it's Space Shuttle !!! et là, tous sortent leurs téléphones ou appareils photos et commencent aussi à mitrailler. Le chauffeur de la navette ralentit d'ailleurs légèrement sa course. Tout le monde est content ! Moi, surtout !!!


Une fois dans l'avion, je m'aperçois que je suis du bon côté, et pour le roulage, et pour le décollage. Faisant ''fi'' des consignes qui veulent qu'on ne sorte pas un appareil électronique lors des phases de décollages et d'atterrissages, je commence à prendre des photos (pas trop discrètement à cause du bruit du miroir de celui-ci). Mon voisin me regarde étonné et regarde ce que je photographie. L'hotesse s'approche et va commencer à me faire des remontrances, quand elle aperçoit la navette. Elle me sourit, lève le pouce et va s'asseoir. Je peux donc essayer de photographier Enterprise au décollage !

Le vol se passe bien. J'arrive à Toronto. Fais ce que j'ai à faire sur place avec un tour de ville très rapide en plus et je m'envole pour Paris avec plein de souvenirs et la joie d'avoir pu assister à tout cela.
(Arrivée sur Toronto)


J'espère que la lecture vous aura plu. N'hésitez pas à revenir lire Space Quotes - Souvenirs d'espace régulièrement pour les interviews et l'actualité spatiale.

Tout plein de photos de ce voyage ICI


1 commentaire: