jeudi 22 septembre 2011

Interview de Yang Liwei, premier chinois dans l'espace

Yang Liwei est pilote de chasse de l'Armée de l'Air chinoise.

En 1998, il est sélectionné dans le premier groupe de ''taikonautes'' pour le futur programme spatial habité chinois.

En 2003, il devient le premier chinois dans l'espace lors de la mission Shenzhou 5 (15-16 octobre).
Il est aujourd'hui major-général de l'Armée de l'Air, est toujours en activité dans le corps des taîkonautes et est responsable-adjoint du China Astronaut Research and Training Center.

Interview réalisée en septembre 2011 (merci à Yelena pour la traduction simultanée)

Quelle a été votre réaction lorsque vous avez appris que c’est vous qui feriez le premier vol habité du programme spatial chinois ?

Sur le coup, j’étais content mais je ne l’ai pas réalisé vraiment tout de suite.
Nous étions plusieurs à nous préparer intensivement pour ce vol. Je n’ai appris que c’était que la veille du décollage, donc j’ai vraiment été très occupé et je n’ai pas pensé trop à cela.
Mais j’étais fier d’avoir été choisi. Comme mes collègues, j’avais travaillé dur pour en arriver là.

Comment vous sentiez vous avant le décollage ?

J’étais très bien, très calme, très concentré. J’étais prêt à voler.

Comment s’est passé le décollage ? Quelles sensations avez-vous ressenties ?

Un grand moment ! Je pouvais presque ressentir la sensation de vitesse qui s’accélérait.
Vous savez, on sent son poids augmenter. J’ai pris jusqu’à 5g donc le décollage je l’ai bien senti ! Mais tout allait bien, tout marchait bien ! J’étais confiant.

Lors de la séparation de Shenzhou d’avec la fusée, je me suis retrouvé propulsé en avant, et là j’ai su que j’étais en apesanteur même si j’étais encore attaché à mon siège.
Comment s’est passé le vol ? Qu’avez-vous ressenti ou à quoi avez vus pensez pendant votre mission ?

Le programme de vol était assez dense, et donc je n’ai pas eu beaucoup le temps de penser à autre chose qu’au vol.
Je me sentais bien, et la Terre me paraissait extrêmement belle.
J’étais fier de l’accomplissement et de ma patrie.
J’ai accompli tout le travail qui m’avait été assigné pendant le vol. Travail très important qui devait et a été très utile pour les autres missions.
Non, vraiment, cela s’est bien passé!

Qu’avez-vous mangé et est-ce cela était réellement bon ?

J’ai pris mon premier repas après la première orbite. Ce n’était pas mauvais.
J’avais des petits Moon Cake, de la soupe de poisson, etc…
J’ai beaucoup mangé pendant ce vol (rires…).

Comment s’est passé le retour ? Qu’avez-vous ressenti ?

Bien ! J’ai bien senti le retour lorsque les rétrofusées se sont allumées pour la désorbitation.
J’ai commencé à me sentir lourd. Je voyais bien que l’extérieur de Shenzhou était rouge mais à l’intérieur, tout allait bien.
L’arrivée au sol a été plus dur, je me suis retrouvé la tête en bas. Mais sinon, j’allais très bien.
Etiez-vous triste de rentrer sur Terre ?

Je serai bien resté plus longtemps dans l’espace.
Parmi les nombreuses choses que j’ai eu à faire là-haut, j’ai beaucoup photographié la Terre, et j’aimerai bien voir la beauté de la Terre encore une fois

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire