mardi 19 janvier 2010

Interview de Pamela Leetsma, 1ère institutrice a participer au X-Rocket Teacher in Space / Programme Archangel

En mars 2005, Pamela Leetsma, Institutrice à la Valley Christian Elementary School de Bellflower en Californie, devient la première participante d'un programme qui devait permettre aux instituteurs et professeurs de voler à bord d'un engin de la Société X-Rocket LCC et qui devait atteindre environ 60-70 km d'altitude. L'enseignant, ainsi, était plus à même de partager les sensations d'un vol spatial (ou presque) et de permettre de donner le ''goût'' à leurs élèves des études scientifiques.
Ce programme s'intitulait Archangel Aerospace Trainer
Le projet initial devait faire envoyer 200 enseignants par an (4 par états) ''aux frontières de l'espace'' pour un budget d'environ 25 millions de dollars à bord d'une flotte de petits vaisseaux suborbitaux.
Edward Wright, président de X-Rocket, déclarait en 2005 : ''X-Rocket plans to operate a fleet of suborbital aerospace trainers that will serve multiple functions, from advanced test pilot training to adventure tourism experiences to Teacher in Space flights. The company's motto is "Spaceflight for the rest of us."
"Suborbital vehicles now under development will carry people into space much more affordably than the Shuttle or CEV. For under twenty million dollars, we could fly 200 teachers a year, four from every state in the union. Imagine thousands of astronaut teachers in schools all across the country, within the next decade. For decades, we've told students that if they studied math and science, they could grow up to become astronauts and go into space, but in reality, kids had a better chance of growing up to become NBA basketball players. What message does that send? Suppose we could turn that around, and show kids that they have a realistic chance of going into space? How cool would that be?"
Malheureusement, la recherche de sponsors n'aboutit pas, et fautes de crédits, le programme a été abandonné...
Reste pour Pamela Leetsma (cousine de l'astronaute David Leetsma), une formidable aventure que ce premier et unique vol du programme. Effectué à bord d'un Mig-21UM depuis la l'aéroport de Reno (Californie) avec Bob Ray comme pilote, cela a été tout sauf un ''plaisance''. Le rôle de l'institurice étant le guidage et la surveillance des instruments de bord...
Ce premier vol devait être suivi de beaucoup d'autres en MIG-21UM en attendant la flotte de vaisseaux suborbitaux.
Entretien réalisé en août 2005 (que j'ai traduis en français)
Q : Racontez nous un peu cette incroyable aventure et ce programme
R : Mon vol a duré un peu plus de 50 minutes...Nous sommes montés à plus de 6 000 mètres d'altitude en quelques minutes. Nous n'avons pas dépassé cette altitude car il fallait aussi que le pilote s'entraine à certaines évolutions pour les futurs autres vols. C'était incroyable, et amusant, de voir le tableau de bord du cockpit et tous les instruments de bord avec des indications en russe. Au décollage, vous ressentez vraiment une énorme poussée dans le dos. Beaucoup de puissance. Juste parès le décollage, nous avons filé à notre altitude de travail (6 000 mètres) en flèche. Incroyable cette sensation de poussée, qui vous pousse vers le haut. La traversée des quelques nuages à la verticale, est assez étonnante... Lors de cette montée, nous avons pris 4g et cela je l'ai très bien ressenti... Nous avons frôlé le Mach 1, que nous n'avons pas pu franchir car nous étions dans un espace aérien civil et non militaire (ce sera pour les autres vols). Nous aurions pu le faire aussi si nous avions été au-dessus de l'océan, mais comme c'était le premier vol du programme, nous ne l'avons pas fait. La vue était superbe... J'ai appris à décrire les différentes évolutions et les sensations qui allaient avec comme la montée verticale, le piquée, le tonneau, la barrique, le virage serré, etc... cela nous permettra de mieux partager ces aspects avec nos élèves... Malheureusement, tout à une fin, et je suis rentrée un peu triste car j'aurai voulu en profiter encore... Vivement les prochains vols. Et qui sait, vous aussi, vous aurez peut-être la chance de voyager dans l'espace

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire